Pour une nouvelle architecture collective

Joanie Goulet
27. Juni 2019
Espace communautaire de la coopérative mehr als wohnen à Zurich. (photo : Niklaus Spoerri)

L’exposition du Vitra Design Museum «Together! The New Architecture of the Collective» débarque à Genève dans un contexte local bien particulier. 

Plus de 2000 personnes patientent sur la liste d’attente de la Codha (Coopérative de l’habitat associatif) pour obtenir un appartement. Le marché du logement genevois est en perpétuelle situation de pénurie et les loyers spéculatifs atteignent des sommets. L’intérêt de la population pour un logement alternatif et abordable est tel que l’exposition «Together! The New Architecture of the Collective»(lien:  https://www.swiss-architects.com/de/architecture-news/hintergrund/gemeinsam) présentée par la Maison de l’Architecture au Pavillon Sicli enregistre une affluence record.

Sans traiter directement le thème de la densification, l’exposition s’intéresse tout d’abord aux habitations collectives, aux coopératives et au vivre ensemble. Le logement collectif est un thème global et récurrent dans l’histoire de l’architecture. Des projets marquants comme le Barbican de Londres, Christiania à Copenhague ou même la Tour David au Venezuela sont présentés en première partie de l’exposition. La suite de l’exposition est composée de projets récents provenant principalement de Zurich, de l’Allemagne, de l’Autriche et du Japon. Le constat de ces projets très variés est clair, nos modes de vie et nos besoins changent. L’habitat collectif reflète un riche domaine d’expérimentation qui mériterait d’être davantage étudié et développé en Suisse romande. Il est d’ailleurs regrettable qu’aucun projet romand n’ait été intégré à cette venue genevoise. 

Spreefeld Berlin. Silvia Carpaneto + fatkoehl architekten + BARarchitekten with Die Zusammenarbeiter – Gesellschaft von Architekten mbH, Berlin, 2014. (photo: Ute Zscharnt)

Dans le cadre des événements entourant l’exposition, une table ronde a rassemblé le 4 juin dernier Antonio Hodgers, président du Conseil d’État genevois et conseiller d’État chargé du Département du territoire, Laurent Guidetti, architecte-urbaniste, fondateur du bureau TRIBU et Marie-Paule Thomas, sociologue-urbaniste. Cette table ronde fut l’occasion de faire le point de la situation sur l’architecture collective en Suisse romande. Antonio Hodgers a mis de l’avant les initiatives locales tel que le Plan d’action coopératives. Des projets importants sont en cours d’étude comme celui de Carouge-Grosselin avec un potentiel de 3700 logements et une échelle du collectif élargie au quartier. Plusieurs coopératives collaborent au développement de ce grand périmètre qui sera réalisé à long terme d’ici une vingtaine d’années. A plus court terme, d’ici 2030 verra le jour un autre grand projet, celui du quartier des Grands Essertsà Veyrier qui prévoit environ 1200 logements dont une partie en coopératives d’habitation. Après avoir discuté des projets réalisés et en cours ainsi que des différentes formes que peut prendre l’habitat collectif en Romandie, la table ronde s’est terminée sur une note plus sombre. La banque de terrains appartenant à l’Etat de Genève diminue et les coopératives devront inévitablement se tourner dans le futur vers des propriétaires fonciers privés pour continuer de créer du logement en coopératives, ce qui représente un défi de taille pour l’avenir de l’habitat collectif. 

Ilka & Andreas Ruby et EM2N, les commissaires de l’exposition, décrivent une révolution silencieuse. La Codha, une des coopérative d’habitation les plus prisée à Genève, est née entre autres du mouvement des squats des années 90. Alors que des manifestations sont organisées de nos jours pour l’environnement ou la cause des femmes, les genevois ne semblent pas prêts à manifester pour plus de logements à loyer abordables ou modérés. Mais tranquillement, la population qui désire vivre en communauté s’étend et de nouvelles alternatives sont créées. L’exposition «Together! The New Architecture of the Collective»permet dans ce contexte de réfléchir sur les différents types d’habitation et ouvre les portes à une brillante exploration typologique, architecturale et urbanistique. 

Moriyama House, Tokyo. Office of Ryue Nishizawa, Tokyo, 2005. (photo © Dean Kaufman)

Jusqu’au 29 juin 2019 au pavillon Sicli à Genève. 

Verwandte Artikel

Vorgestelltes Projekt

Snøhetta

Lillehammer Art Museum and Lillehammer Cinema Expansion

Andere Artikel in dieser Kategorie