Un carré de verre à la conquête du monde

 Patricia Lunghi
27. Juni 2018
Pavillon en briques de verre Falconnier n° 9 polychromes conçu par Gustave Falconnier lors de l’Exposition universelle de Lyon en 1894. Il est actuellement installé dans le parc d’une propriété privée à Chasse-sur Rhône. Image : Régis Colombo
Figure peu connue, l’architecte-inventeur Gustave Falconnier déposa au long de sa carrière plus de quarante brevets d’invention liés à son métier. Le Château de Nyon consacre une exposition à son travail.
En 1886, Gustave Falconnier met au point la brique de verre soufflé ainsi qu’un mode de fabrication par soufflage-moulage totalement inédit pour l’époque. Ce matériau nouveau dans la construction permettait notamment la réalisation de murs de verre. Le vaudois natif de Nyon développe cinq modèles principaux de briques basés sur des formes géométriques élémentaires : le carré, l’hexagone et le cercle. Les briques colorées sont taillées à facettes pour diffracter la lumière. Au tournant du siècle, cette invention révolutionnaire conquiert l’Europe et les Etats-Unis via les expositions universelles. Elle sera utilisée par les plus grands noms de l’architecture et notamment par Le Corbusier en 1916 pour les verrières de la villa Turque à La Chaux-de-Fonds.

Cependant très vite, par défaut de mécanisation de sa production et en raison de  la complexité de son assemblage, l’industrialisation aura raison de ce processus artisanal qui ne pourra rivaliser avec les nouveaux produits développés par l’industrie verrière en France et en Allemagne au début du XXe siècle.
 
Le Château de Nyon est propriétaire du plus important fonds de briques de verre Falconnier ainsi que de prototypes en bois et de rarissimes moules en fonte ayant servi à leur fabrication. La présentation de ce fonds inédit permet de retracer la saga fascinante de ce matériau, tout en valorisant un patrimoine méconnu du public.
 
En l’absence de documents écrits, une publication enrichie de contributions de spécialistes et d’historiens de l’architecture vient compléter l’exposition en retraçant l’histoire de cette brique de verre depuis sa naissance dans la petite ville de Nyon jusqu’à sa brève conquête du monde.

Un rêve d’architecte – La brique de verre Falconnier
Jusqu’au 22 avril 2019
www.chateaudenyon.ch
Prangins, véranda Yersin, attribuée à Gustave Falconnier, vers 1888. Image : Régis Colombo
Zurich, Stadthaus, vue de la voûte en briques de verre Falconnier n° 8, Gustav Gull architecte, 1900. Image : Régis Colombo

Verwandte Artikel

Vorgestelltes Projekt

Dr. Lüchinger+Meyer Bauingenieure AG

Ballet Mécanique – Mehrfamilienhaus Lindenstrasse 21

Andere Artikel in dieser Kategorie

Kleine Konsumkritik
vor 4 Tagen
«Become a real master»
vor einer Woche
«It takes a village»
vor 2 Wochen
Das waren noch Zeiten
vor 3 Wochen
Models
vor einem Monat
Louis Kahn et Venise
vor einem Monat