Vertige de la courbe

Patricia Lunghi
19. März 2020
Photo : Fernando Guerra, Lisbonne © Architectes Dürig AG & IttenBrechbühl SA, 2019

Bâtiment emblématique en forme d’anneau géant, le Vortex est le nouveau campus aux abords de l’Université de Lausanne. 

Relié au site universitaire par deux nouvelles passerelles galbées, le Vortex constitue une extension du campus de l’Université et de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL). Dès la fin de l’été, il logera près de 1000 étudiants et hôtes le long de sa coursive en spirale de 2,8 km qui demande environ 25 minutes pour être parcourue du sol à la terrasse en toiture. Dotée d’équipements solaires, cette dernière accueille un café qui permettra aux usagers de profiter de la vue panoramique sur le bassin lémanique. Malgré son échelle imposante, il garde une apparence de légèreté qui résulte paraît-il de sa géométrie courbée.

Photo : Fernando Guerra, Lisbonne © Architectes Dürig AG & IttenBrechbühl SA, 2019
Photo : Fernando Guerra, Lisbonne © Architectes Dürig AG & IttenBrechbühl SA, 2019

Avec ses logements disposés le long de la rampe, le Vortex est censé devenir un espace de rencontre qui encourage les contacts sociaux via le chemin commun desservant appartements, chambres et studios le long des dix niveaux. Conçu comme un village, le bâtiment circulaire veut induire un sentiment de solidarité entre les locataires et proposer « une autre manière de vivre ensemble », selon les mots de l’architecte zurichois Jean-Pierre Dürig, auteur du projet lauréat. Tout autour, des espaces verts qui s’invitent jusque dans la grande cour intérieure – supérieure en taille à un terrain de foot – et qui doit fonctionner comme une place du village en devenant à son tour un point de rencontre et de vie.

Seul bémol, le bâtiment cylindrique apparaît à première vue comme un bloc hermétique replié sur lui-même. Si Dürig a souhaité « éviter l’atmosphère cloisonnée des quartiers contemporains qui tendent à réduire les espaces publics », il a cependant imaginé un édifice qui semble presque barricadé, même si plusieurs entrées permettent d’y accéder depuis l’extérieur. En phase d’être aménagé avec des espaces publics, une crèche et un restaurant, le rez-de-chaussée devrait permettre de mieux l’intégrer dans son environnement. 

Photo : Fernando Guerra, Lisbonne © Architectes Dürig AG & IttenBrechbühl SA, 2019
Photo : Fernando Guerra, Lisbonne © Architectes Dürig AG & IttenBrechbühl SA, 2019
Chantier record

Le principe de répétition des modules s’est avéré économique et rapide grâce à la duplication de la structure à chaque étage. Des parties préfabriquées comme les salles de bain moulées en une seule pièce ont également permis d’accélérer la construction.

Financé par la Caisse de pensions de l’Etat de Vaud (CPEV) pour un investissement global de 156 millions de francs (terrain, construction et passerelles comprises), le Vortex répond à la demande croissante de logements pour les étudiants des hautes écoles. Le bureau IttenBrechbühl à Lausanne a travaillé conjointement sur le développement du projet avec le lauréat du concours, Dürig Architekten, puis en a assuré la direction architecturale. 

Pour rappel, le concours du Vortex était attribué en mai 2015 et le premier coup de pioche donné deux ans plus tard. Par ailleurs, en janvier 2020, le site a déjà hébergé les athlètes des Jeux Olympiques de la Jeunesse. Ce chantier accéléré sera entièrement opérationnel dès la rentrée académique d’août. 

Vorgestelltes Projekt

Taylor Cullity Lethlean

Towers Road Residence

Andere Artikel in dieser Kategorie