La maison longitudinale de Kwong Von Glinow

Patricia Lunghi
1. Februar 2021
Photo : James Florio Photography

Un jeune bureau d’architecture de Chicago propose une nouvelle approche qui accompagne les modes de vie contemporains. 

Inversant la disposition classique, cette maison unifamiliale à Chicago regroupe les chambres au premier étage et les espaces de vie au deuxième. Une nouvelle approche qui accompagne les modes de vie contemporains en mettant l'accent sur les zones communes qui peuvent devenir des espaces de travail flexibles et qui reçoivent une abondante lumière naturelle grâce à une séquence de fenêtres sur toute la longueur de ce dernier étage. 

Photo : James Florio Photography
Photo : James Florio Photography
Photo : James Florio Photography

L’extérieur de la maison reprend le style vernaculaire traditionnel du quartier tout en reflétant l’organisation des espaces intérieurs. L’utilisation de différents matériaux donne un rythme visuel au bâtiment monolithique. Posée sur une base en béton, la moitié inférieure du premier niveau est revêtue de bois gris, tandis que du bois noir tapisse la moitié supérieure du premier niveau et tout le reste de la maison. Avec une implantation prise entre un bâtiment extrêmement rapproché et une rue passante, la maison se déploie tout en longueur et exploite de manière originale la surface disponible. 

Fondé en 2017 par Lap Chi Kwong et Alison Von Glinow, le bureau Kwong Von Glinow a reçu en 2018 le prix « Architectural League of New York Prize for Young Architects » et a été reconnu par Wallpaper Magazine comme l'un des 20 meilleurs jeunes bureaux d'architecture. 

Photo : James Florio Photography
Photo : James Florio Photography
Choix radical

A l’intérieur, le duo Kwong Von Glinow a opéré un autre choix radical. Un atrium incurvé à double hauteur s'étend sur toute la longueur, des portes avant aux portes arrière, créant une sorte de cour intérieure qui relie verticalement les espaces communs des deux étages. Cette cour constitue un espace polyvalent où les résidents peuvent se détendre et les enfants jouer. De ce mur intérieur, on accède aux trois chambres, ainsi éloignées de la rue. La conception de la maison équilibre intimité et ouverture sur le site urbain. Deux chambres ont des fenêtres qui donnent sur le mur de briques du voisin proche, tandis que la chambre parentale située à l'arrière de la maison donne sur un petit jardin privé. Au deuxième étage, le plan ouvert est organisé autour de quatre charpentes qui soutiennent le cadre de la maison en définissant cinq zones disposées autour de la balustrade : la cuisine et son îlot, la salle à manger, la salle d'eau et le salon. Partout, une palette de couleurs et de matériaux sobres, avec le bois qui règne en maître. Murs blancs et parquet en chêne, charpentes et mobilier en bois clair, un choix qui veut mettre l'attention sur les qualités des espaces eux-mêmes. Au deuxième étage, tous les espaces communs sont orientés vers la fenêtre en ruban qui inonde la maison de lumière naturelle et offre des vues panoramiques sur le quartier : les arbres centenaires, les escaliers de secours des bâtiments voisins et les câblages sinueux des lampadaires de rue. 

Photo : James Florio Photography
Photo : James Florio Photography
Photo : James Florio Photography
Photo : James Florio Photography

Andere Artikel in dieser Kategorie