Sculpture et paysage

Patricia Lunghi
6. Juli 2020
Œuvre de David Bill (photo : Jacques Bétant)

Bex Arts, manifestation triennale de sculpture en plein air s’inspire du passé industriel de la ville.

Jardin paysager à l’anglaise conçu en 1835, le Parc de Szilassy sur les hauts de la ville de Bex (canton de Vaud) s’étend sur une superficie de 7,4 hectares. Le tracé des sentiers, qui n’a pas changé depuis le 19e siècle, offre aux promeneurs des points de vue panoramiques qui pourraient être des tableaux. 

Tous les trois ans, le majestueux parc accueille une manifestation de sculptures monumentales qui ponctuent les vallons et demandent une certaine forme physique pour les découvrir. Cette année, Catherine Bolle, directrice artistique de Bex Arts 2020 a donné comme thème « Industria » qui fait écho à l’activité industrielle de la ville de Bex et contraste avec le panorama bucolique. Selon elle « le bousculement des pratiques industrielles par la révolution digitale et l’urgence écologique conduisent à la nécessité d’une réflexion globale, à voix multiples, réunissant cultures, générations et genres ». 

Parmi la trentaine d’œuvres in situ et d’installations inédites créées spécifiquement pour le lieu, une belle brochette d’artistes dont David Bill avec ses cubes déclinés en multiples variations et Olivier Estoppey, fidèle de la manifestation, qui présente une œuvre forte intitulée Quartier des fous. Une grande boîte mystérieuse posée sur le sol qui recèle une composition destabilisante dont nous n’en dirons pas plus… Bonne promenade !

Andere Artikel in dieser Kategorie